Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci

Publié le par Diluvien

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci

   Pour ce second test nous prendrons l'un des plus célèbres tableaux de ce génie du début du XVème siècle, qui dans ses carnets même écrivait tout à l'envers (quelques 13 000 pages tout de même...) sur absolument tout (botanique, mouvement, corps, nature, sciences et la liste est très longue).

   Il était réputé pour "traîner" sur ses peintures, en effet elles semblaient parfois parfaitement finies bien avant qu'il ne cesse d'en retravailler les détails. Il veut développer mais il a avant tout dans l'esprit le combat profond du bien contre le mal. Il exprime clairement qu'il ne croit pas en l'homme et que tout ce qu'il pourra livrer pourra être détourné. Il défend le végétarisme.

   Avant de nous lancer dans une autre vision graphique de l'œuvre reprenons les grandes approches génériques : le regard qui semble suivre le spectateur où qu'il se trouve face à la peinture est le premier point qui marque en voyant cette œuvre.

   Elle est habillée d'une robe vert sombre éclaircie aux manches ainsi qu'un voile noir sur le haut des cheveux. Tenue qui peut être qualifiée de sobre, ce qui paraît logique vue la mise en avant du personnage voulue. Des bijoux auraient peut-être détourné le regard.

   La peau est très claire, selon certains les sourcils et cils, absents, pourraient avoir été retirés plus tard. La lumière joue avec le visage pour lui donner sa forme si harmonieuse, dessinant un grand V au-dessus de la bouche et un petit inversé en dessous. Une forme de sablier disproportionné. Y trouverons-nous une nouvelle image que ce qui est en dessous (le corps, la chair, réaffirmé par la lumière sur la poitrine, formant encore un V) est petit comparé à l'esprit se trouvant au-dessus ? (Cf. premier épisode de cette série).

   Tout est parfait, le nez effilé suivant un courbe si droite, des yeux parfaitement alignés et une bouche sereine, aux milles expressions interprétables, partagée principalement entre une absence d'expression, voir un pincement, à gauche et un petit sourire à droite

   La position est sereine, bien que peu naturelle. A demi tournée, comme séductrice, vers le spectateur, le bras gauche reposant sur un accoudoir, la main droite reposant par-dessus la main gauche (encore une ‘demi position, ni croisée, ni ouverte), le visage légèrement en avant par rapport à la posture du cou.

   Ce cou qui est une partie où il est très amusant de laisser 'traîner' le regard d’ailleurs : on pourrait croire sa partie à notre droite cachée par les cheveux au premier coup d’œil, puis finalement se dire qu’on peut le voir entièrement finissant par apercevoir tout le contour du visage à notre droite se dessiner…

   L’ensemble donne pourtant un alignement parfait dans sa globalité, de la raie des cheveux aux menton. La seule partie portant à discussion est le détail des doigts de la main gauche, (Voit-on le pouce sous l’index ?).

   Enfin le décor, une forme de balustrade donnant sur des décors variés, avec pourtant peu de détails. Il est étonnant d'observer les deux formes arrondies à gauche et à droite (au niveau des seins) qui sont les pieds de piliers et de se dire qu'un tel artiste a passé du temps sur ces détails donnant du réalisme alors qu’aujourd’hui si l’image était une photo nous nous dépêcherions de la recadrer pour les retirer et avoir un cadre 'parfait' !.

   Nous finirons sur l’horizon, séparé de haut en bas par des V inversés très écrasés donnant une impression de perspective et renforçant l’image de la Joconde, lui apportant un renforcement de la dimension.

   Passons aux images : la première est la plus évidente (je ne sais pas si on la trouve ailleurs, mais il suffit de prendre comme base le point de croisement des deux lignes d’horizon, pile au milieu du tableau) et… de positionner notre miroir !

  P.S : Si vous avez aimé, si vous trouvez d'autres formes ou si vous souhaitez l'étude d'un tableau en particuiier n'hésitez pas à m'écrire, merci !!!

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Lucifer ?

Lucifer ?

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Une référence au sphinx ?

Une référence au sphinx ?

On passe aux E.T. ?

On passe aux E.T. ?

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Parmis les milles formes visibles... Un prototype d'ailes ? Motorisées ?

Parmis les milles formes visibles... Un prototype d'ailes ? Motorisées ?

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Une carte secrete selon certains

Une carte secrete selon certains

Le rocher en bas dans le chemin en S : le profil de la vierge ? (Source Thierry Gallier)

Le rocher en bas dans le chemin en S : le profil de la vierge ? (Source Thierry Gallier)

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci
En haut, un phallus ?

En haut, un phallus ?

Miroir dans l'Art 2 - La joconde Léonard de Vinci

Commenter cet article