Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les séries américaines

Publié le par Diluvien

Les séries américaines

Ah ! Reprendre un petit blog, cela faisait longtemps que j'y pensais. Très longtemps puisque le dernier (oui on dirait que j'ai fait cela toute ma vie, avec le nombre de séries que je me suis mangées entre temps ce serait impossible) date de .... 2005.

   Bon je viens de perdre la moitié de mes lecteurs ("ok, c'est un vieux, je repars sur YouTube"), soit 1. Donc toi, ben oui si tu lis encore c'est forcément que tu es l'autre moitié..., qui est resté je t'en remercie. Sache que l'autre est parti pour rien en plus car j'étais très très très jeune à l'époque. Donc je ne suis pas si vieux.

   Je parlais des séries, on ne va pas se le cacher, américaines, qui ont occupés beaucoup d’heures dans ma vie. Je dis bien dans ma vie. Parce que l'air de rien même quand j'étais petit et que la vie était plus "saine", chez mes grands-parents je regardais déjà 'la petite maison dans la prairie', ou le dimanche chez mes parents 'agence tout risque', 'mac gyver', etc...

   Mais si j'avais dit à ma mamie, "tiens, viens on va se taper toute la saison 1 de la petite maison dans la prairie", elle aurait halluciné !

   Toutes ces séries là je les aimais bien mais pour l'ambiance qu’elles mettaient dans la pièce. C'est vrai à chaque série mon salon changeait de.... Comment mettre autre chose qu''ambiance', je vais regarder les synonymes mais rien ne peut remplacer ce mot à mon sens, il est si particulier....

   Ah, si 'atmosphère', et encore. Car c'est si dur de capter vraiment une ambiance, si j'étais artiste c'est la première chose que j'essaierai de faire je crois, comme dans le parfum avec les odeurs, je me sentirai puissant à pouvoir vraiment recréer une ambiance. Peut-être que si je me mettais dans l'appartement de mon enfance (déjà impossible), que je retrouvais une télé de la même mauvaise qualité et que je remettais ces séries j'arriverai à une forme d'illusion. Et encore... je pense qu'il faut vraiment avoir en tête ces choses qui sont autour même si l'on en a pas conscience. Quand je jouais sur la moquette du salon avec une voiture je savais que ma mère serait dans le salon. Il faudrait que je me force à cela pour ressentir la même ambiance.

   Enfin, bref, donc ensuite cela a été la déferlante de séries avec pleins d'ambiances : l'arrivée de la 5 (K2000 et autres). Les séries de l'après midi (hors japonaiseries, ça ne compte pas !) genre 'les années collèges' ou 'premiers baisers'. Et puis plus tard les séries du soir (madame est servie, cosby show, puis d'autres copiées collées.... Puis une pléthore du même style).

   Et enfin la vraie première série : "Heroes", pfiuuuu, scotché sur Dailymotion avec le retransmission le lendemain de la diffusion US ! Et BAM : accroc au truc.

   Alors c'est le piège : quand je vois tout ce que j'ai pu regarder comme séries cela me fait peur, si je compte le nombre d'épisodes de trucs débiles dont le principal but est de faire regarder l'épisode suivant, je me dis que l'on s'est bien moqué de moi ! Parce que beaucoup de ces séries sont sans fin !!! La base d'une histoire !

   Donc le truc qui nous scie aujourd'hui c'est quelqu'un qui vous raconte une histoire dont il ne connaît souvent pas la fin lui-même, c'est plein de petites histoires. Parfois avec une suite logique et quand même un fil conducteur, mais d'autres sans aucunes limites, parfois juste un décor et des dialogues.

   Alors qu'a t'on a fait ? On a multiplié les "mini-fins" ! Genre une phrase / un rire, c'est une sous partie d'un ensemble et on peut en aligner plusieurs sans sens, ça ira bien. MAIS QUOI ? En fait les mecs il ne savent pas écrire ou PIRE ! Ils ne trouvent pas la fin eux-mêmes !!!! Donc ils se sont retiré ce souci. En multipliant les gains. Je les comprends !

   En effet les séries ou par définition il doit y avoir une fin (ils ne savaient pas encore à l’époque qu’il ne fallait pas trop s’engager au début de la série, par manque d’intérêt réel) pour donner un sens à tout le reste, elle sera dans les derniers épisodes, quelle erreur… Du coup les gens acceptent de continuer à regarder même ce qui n’a plus de sens du parce qu’il y a une carotte au bout, une récompense. Effet vicieux supplémentaire : les scénaristes qui essaient même de nous perdre pour qu'on abandonne, parce qu'il savent quand même qu'il faudra un jour faire un dernier épisode et répondre aux promesses, et comme ils n'ont pas d'idée (mais comment arriver à justifier tout ce qu’ils ont cumulé tant de mystères dont une créé doit permettre de tout résoudre….) il font pleins d'épisodes de plus en plus nazes pour que personne ne regarde plus en se disant qu'au bout ils pourront mettre leur dernier petit truc de clôture sans faire un scandale. Mais si on prend 'Lost', il y a des acharnés, et même si tu enchaînes les scènes improbables : les assidus commentent, inventent, y trouve du mystère supplémentaire (SIC !), etc... Et du coup quand ils sortent la fin ça se voit qu'il n'en avait pas sous le coude.

   Ou alors ils avaient touché trop d'argent pour les premiers épisodes et ils étaient déjà ailleurs.

_ _ _

   Sur une chaise longue d'une plage, le scénariste en pleine action "Allô ? trois épisodes à pondre ? Bon ok je te fais ça, alors le premier l'île sur laquelle ils sont se met à bouger, on n’a pas encore fait ça. Bon bien sûr pendant tout l'épisode tu les fais arriver dans un bunker inconnu et déclencher des manettes par hasard et tu ajoutes trois dialogues nouveaux (un sur une histoire d’amour entre deux personnages, un sur comment ils vont survivre et un sur quelque chose de mystique) je te les envois par sms après, plus un flash-back du militaire à un moment où il s’était déjà retrouvé dans un bunker. Pour le deuxième ils se rendent compte que l'île a bougé, avec pleins d'images dans tous les sens : vue de loin, de près de au-dessus, mais avec un mouvement très lent de l'île. Ben je ne sais pas moi à quelle vitesse, calcule le nombre de kilomètres parcourus en nombre publicités à caser. De toute façon comme elle est perdu au milieu de l’océan on se rendra pas compte. Donc ils échangent entre eux de la situation, tu me prends les dialogues de l'épisode 24 quand ils découvraient que l'île était habitée. C’est qui l’explication ? Ah bah sur ce coup-là on aura pas à en trouver, dans 3 ou 4 épisodes l’île ne bouge plus et puis ensuite on repartira dans une toute autre direction, à la fin de la saison ce point là sera oublié. Ah bah oui, si on doit trouver une explication à tout on en finira pas, je te rappelle que l’épisode final doit déjà expliquer 277 points de l’histoire sur les 420 épisodes déjà diffusés. Bon on reprend, pour le troisième épisode coup d'éclat :  on tue un personnage. Oui ça fait longtemps. Bon de toute façon il y a de grande chance qu'on doive le faire revivre dans un épisode suivant, avec ces imbéciles de fans on n’arrivera jamais à se débarrasser de tout ça. Ben oui. Ah moi aussi si tu savais comme ça me déprime. J'aimerai juste tous les tuer et profiter un peu de ma vie bien méritée. Mais on sait jamais, je dois préparer l'avenir des enfants, alors je peux pas me permettre de laisser tomber tant qu'ils en veulent. Mais le matin ça me déprime. Je me lève et je vois déjà tout ce boulot alors que je ne sais même pas comment dépenser tout ce que j'ai. Enfin tu connais ça. Oui allez, tu me rappel dans 5 mois pour la suite. Bises".

   Sinon à l’inverse, celui qui a dépassé tout le monde c’est le créateur de ‘Prison Break’ ! Lui il a mis la justification de toutes les conneries d’après dans le premier épisode. Et ensuit il l’a étiré jusqu’à plus soif. Quand il dîne avec le scénariste de Lost il se fout trop de lui…. « Ouais moi je peux mettre n’importe quoi, ce sont les spectateurs qui y devinent la justification par un tatouage dans le dos…. ».

   Mais qu'est-ce que j'aime là-dedans ? Ben ça dépend. Si on prend 'Big Bang théories' ou '70's Show', c'est un peu cette impression d'être dans une bande de potes. Bon par contre 'Friends', non, c'est pas mes potes, j'ai jamais accroché. Mais ça doit être la même sensation pour ceux qui aiment cette série. Ils ont du cibler je pense « tiens on va faire un type de série de groupe de pote par style de vie…. ». Bon ceux qui aiment la série Workaholic sont à bannir de vos groupes de potes !

    Ensuite celles qui me font rire, mais plus souvent sourire. Par leur côté décalé : ‘Desperate Housewife’, ‘Weeds’, ‘Breaking Bad’, ‘Orange is the new black color’, ‘Californication’, etc… Là il y a une vraie volonté de transgression à rendre sympathique les fautifs de la société et à justifier leurs choix…. Si Hoover voyait ça (créateur et chef du FBI pendant de très nombreuses années, ayant beaucoup acté aux US pour que les mafieux ne soient plus les héros mais plutôt les ‘sauveurs’). Est-ce que ce type de série a pour but de nous dédouaner de certaines choses ?

   Je zappe les séries policières, j’ai jamais accroché, mais les plus simples à faire. Il suffit de lire l’actualité. Je déteste regarder l’actualité dans de la fiction. C’est bête mais en c moment sort : « En Guerre », sur la fermeture d’une usine par un groupe qui fait des bénéfices…. Ok… Mais comme cela se passe en vrai dans la rue, quel est l’effet ? Le but ? Exciter plus les choses ? Ceux qui en sont victime vont aller voir le film ? Les patrons de ces grands groupes vont-ils le montrer à leurs enfants ? Cela va-t-il pousser le commun des mortels comme moi à mieux les comprendre ? Mais je les comprends, si cela m’arrivait je serais comme eux, maintenant si j’étais le patron du grand groupe ? Je serai comment ? Parce que lui on ne le voit jamais, c’est peut-être sur lui que l’on devrait faire un film. Oui si je le vois de son yatch regarder les infos en pêchant ou si je le vois sur les réflexions qu’il porte et en train de bosser déjà ce ne sera pas pareils. Moins confortable à jouer pour l’acteur également…. Un patron… Bouhouhouuuu !!!!! La honte !!!! Puis il ne sera pas remercié par le patron pour l’avoir bien représenté. Par contre il pourrait y avoir diffamation, il faut que cela soit bien renseigné et pas caricatural.

   Passons aux séries glauques. Toutes les séries avec des tueurs en séries, mais là on a un côté enquête un peu. Puis on aime ça. Ce qui nous choque attire notre regard. Tout simplement ; Même si souvent on regrette un peu après. ‘Game of Thrones’ (et tous les hommes savent de quelle scène je veux parler !)… Je ne critique pas la série du tout, il y a du suivi, du drame, du bon dans le mauvais et l’inverse… Bons scénaristes. Mais la violence du truc. Au-dessus il doit juste exister le film ‘Irréversible’, après je ne vois pas. Si a quand les self séries, vue à la première personne.

   Tiens si on devait innover ce ne serait pas mal comme concept. Pour nous faire oublier notre vie pas de meilleur moyen que de nous plonger dans la ‘vue’ de quelqu’un qui vit pleins de truc, en ayant ses pensées en off. (Projet / marque déposée par la Tantdecerveauxdisponibles Corporation TM au carré).

    En tout cas pour qu’une série fonctionne il faut qu’elle apporte son lot de surprises.

  Parce que c'est ce que j'attends en fait : des surprises, "Hé, ben ça alors ! Je ne m'y attendais pas !", même si souvent on me la vend mais qu'elle n'y est pas. 'Dans l'épisode suivant nous découvriront comment Tom a survécu à l’acide inflamable qu’il a ingurgité seul perdu dans l’espace et arrivant à proximité du soleil….’. ‘Ha ben non il rêvait, donc ce matin Tom part à l’école, mais sur le chemin il y a de grand dangers… ». Ou si il y a une notion de sortie par le rêve il faut bien le faire. A la ‘Total Recall’.

   Pas comme les film d’aujourd’hui, ça pourrait être un autre post, mais parce que je ne peut pas passer à côté : TUONS le film gravity. Pourquoi les gens ne se sont-ils pas fait rembourser , Personne ne s’est dit « WOuahhh, alors là au niveau foutage de gueule de scénariste’…. Il existe un film ou il se passe moins que ça ?  Cela doit être un auteur de série qui a fait le film mais il n’a pas réussi à changer ses habitudes et il n’a pas mis de fin ? Il l’a oubliée ? Mais déjà on peut se demander ou il a placé le début…. Le mec il a juste écrit un décor (l’espace…), il a mis deux personnages (il a quand même été original, un homme et une femme), et ensuite il a galéré…. Il n’a même pas trouvé ce qu’ils pourraient avoir à se dire parfois… Et il a livré ça. Et quand même des centaines de personnes ont dû travailler sur ce projet sans même se rendre compte du truc ? Parce que même le mec chargé d’apporter un café sur le plateau de tourage aurait pu multiplier par 10 l’intérêt du film (quoique 10 * 0 = 0…) avec n’importe quelle suggestion ; « Tiens et si là George Clooney il avait son slip qui le grattait mais il peut pas à cause de sa combinaison, alors il doit trouver un moyen… ».

   Enfin, ce premier post est déjà trop long, donc je l’envoie et tu viens de le finir. Enfin presque. Parce que si je ne suis pas bête il faut que je te fasse attendre le suivant. Surtout que dedans il va y avoir la révélation d’un des plus grands mystères de cette planète… La preuve de la vie extra-terrestre sur Terre… Si, Si !

                                                                                                                          Diluvien

Commenter cet article

Skaim 21/05/2018 17:33

J'ai pas eu la foi de tout lire, j'ai juste lu la fin et j'l'ai pas regretté xD